Browsing Category

Présentation

La vidéo de lancement !

video_paca2kapp

(suite…)

Qui sommes-nous ?

arrivée cap nord

ANTHONY

28ans,
Directeur d’une maison de retraite.
Pratique le squash et le parachutisme.
A vécu 3 mois en Norvège lors d’un échange universitaire.

 

THIBAUT

29ans,
Photographe, réalisateur.
Pratique le triathlon et le figatelisme.
Est parti 1 mois en repérage en Norvège ( Août 2011 – www.pertusatofilms.com )

L’aventure

IMG_4013

L’aventure que nous entreprenons nous permettra de relier Aix-en-Provence au Cap Nord (nord de la Norvège), à vélo en 60 jours. Départ le Samedi 7 Avril 2012, retour prévu le Jeudi 7 Juin 2012.
Ce voyage que nous avons imaginé et préparé ne s’inscrit pas dans une course organisée, il sera réalisé dans le seul cadre défini par notre volonté, nos convictions et nos engagements.

Parcourir à vélo les 6000 km qui séparent nos lieux de vie du point le plus septentrional de l’Europe représente avant tout un défi sportif.
La traversée d’une partie de l’Europe s’impose (France, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Danemark, Norvège) et le temps prévu pour celle-ci est volontairement réduit, car le challenge sportif que revêt cette aventure est un des aspects primordiaux.
La distance moyenne quotidienne parcourue sera ainsi de 100 km environ, avec un jour de repos hebdomadaire. Elle ne peut souffrir la comparaison de celle du Tour de France par exemple, car les acteurs n’ont certes pas les mêmes aptitudes physiques d’une part, les équipements et les chargements seront différents d’autre part, mais aussi et surtout parce que tel n’est pas le but.
Plutôt qu’un exploit, il s’agit selon nous d’une formidable aventure humaine pour nous qui la réaliserons et ceux qui nous soutiennent, et d’une aventure avec d’autres dimensions et intérêts pour nos partenaires.
À la vitesse moyenne de 20 km/h, et avec un chargement estimé à 20 kg, 300 h d’effort sont nécessaires pour chaque cycliste entreprenant cette aventure.
La dépense énergétique correspond approximativement à l’énergie requise pour 2 ans d’éclairage (lampe de 11W allumée pendant 16 910 h), ou encore à l’énergie d’un réservoir de 20 L d’essence.
Prétendre pouvoir relier la Provence du Cap Nord en se passant de source d’énergie électrique ou de combustion paraît marginal dans nos sociétés modernes, mais vouloir se rapprocher de cette idée une fois dans sa vie est un véritable défi, sportif et humain en somme.

La recherche d’une dépendance énergétique limitée est affichée pour ce voyage à vélo, et les équipements sont choisis suivant ce critère notamment. Le camping sauvage sera largement privilégié.
Le départ de ce voyage se fera depuis nos lieux de vie respectifs, en Provence. Le voyage à vélo ne nous semblerait pas tolérer l’idée d’emprunter un train ou un avion pour déplacer le point de départ de nos domiciles.
Quant au point d’arrivée, il représente l’extrémité septentrionale de l’Europe, au Nord du pays magnifique qu’est la Norvège. Cet objectif à atteindre s’érige en véritable symbole, de la Scandinavie, du mode de vie qui lui est propre, de la recherche d’une étroite proximité entre l’homme et la nature, du respect de celle-ci.
La date d’arrivée au Cap Nord est prévue le 4 et le 6 Juin 2012. A l’extrémité du Monde, là où le soleil ne se couche pas.
Ce voyage comporte en outre nécessairement des dimensions culturelles et sociales, que chacune de nos étapes nous permettra d’explorer, à travers les rencontres et les échanges, que nous entendons développer.

 

Le Documentaire 52′

paysage-norvege

« Anthony travaille dans une maison de retraite. Il est directeur. Il n’a pas encore 30 ans et n’a pas d’enfant. 
Il pratique le squash, aime la compétition. Il a récemment tenté l’expérience du parachutisme, pour découvrir une nouvelle activité et surmonter son appréhension.
Aujourd’hui il a envie de vivre son rêve, relever ce défi et s’accorder une trêve. Il va tout mettre en place pour y parvenir, préparer chaque détail, se lancer… et y arriver.
Mais lorsqu’il a rêvé ce voyage de 6000 km à vélo en semi-autonomie pour rallier la Provence au Cap Nord, il ne savait pas qu’il serait accompagné… »

Beaucoup de personnes ont des rêves. Très peu trouvent réellement le courage et la fougue pour les réaliser. Encore moins projettent-ils concrètement de se jeter à l’eau.
A l’heure actuelle, tout peut sembler compliqué.
Un climat anxiogène règne et incite surtout à ne pas prendre de risques.
Choisir ce défi comme sujet n’est pas anodin. Enfin, à l’heure ou l’écologie résonne dans tous les médias, le vélo, auquel est légitimement associée une image saine, sportive et écologique, paraît être le meilleur moyen d’offrir une bouffée d’oxygène.

Ce projet ne sera pas le récit d’un film de vacances.
L’objectif est de permettre de mieux comprendre ce qui peut animer une personne à réaliser un défi comme celui-là.
Parcourir 6000km en vélo ne revêt en soi rien d’original ni d’extraordinaire. Cela peut même paraître « sans grand intérêt » voire marginal du point de vue de certains.
C’est justement ce qui en fait un sujet intéressant : montrer qu’un rêve peut prendre n’importe quelle forme et surtout que
certaines personnes osent vivre leurs rêves alors qu’une majorité rêvent leur vie.
Cette aventure est un double défi pour Thibaut qui réalisera le film.
Un défi sportif et humain tout d’abord, mais aussi un défi professionnel car la réalisation du film se fera en partie dans des conditions difficiles techniquement.

Pédaler et filmer simultanément n’est pas aisé, alors le choix d’une certaine simplicité est effectué en optant pour un objectif unique de 24 mm.
A travers celui-ci, Thibaut sera l’oeil du spectateur qui se verra immergé dans l’aventure conçue par Anthony.
En se joignant ainsi à cette aventure, il est fort probable que d’autres se lanceront à leur tour dans des projets, leurs projets.

Participant aussi à la bonne mise en place du projet, sa faisabilité, c’est en Août 2011, durant 1 mois, que Thibaut est parti sillonner la Norvège et sa côte avec son associé Pierre Traversa ( PERTUSATOFILMS ).

Ce voyage se voulait être un véritable « repérage » et a donné lieu à des prises de photos et des plans vidéos qui ont été exploités à travers des films (ci-dessous ) et des parution magazines ( Italie, USA… ).
Des rencontres avec des voyageurs à vélo ont alors eu lieu. Des conseils, des sourires ont été échangés.
Anthony a pour sa part vécu plusieurs mois en Norvège il y a quelques années, et a ainsi eu l’occasion de visiter plusieurs de ses villes et de ses régions.

La combinaison de ces deux expériences a permis de valider définitivement la faisabilité globale du projet.

 

Trajet de l’aventure « PACA to Kapp »

trajet

France, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Danemark, Norvège.

Bientôt le détail des étapes.