De Stravanger à Finnås. 104km, c'est LA journée la plus longue !!

En effet, après une première sieste de 3h30 puis une seconde  de 45minutes durant la grande traversée, nous nous préparons au débarquement. Au fin fond du compartiment véhicule, nous sommes les seules en tenues moulantes, encagoulés, gantés… Façon "Star Trek"!

Nous pouvons constater que les rares motards se demandent pourquoi nous semblons si impatients.
Dehors, l'aire est humide mais ne semble pas froid tellement que nos corps sont excités.

C'est bien entendu une douanière norvégienne au sourire Colgate qui nous reçoit! Pour la première fois, nous savourons la stupéfaction des gens qui apprennent d'où l'on vient…. Et où nous allons.

Les douaniers nous apprennent qu'au nord c'est encore: "  The Winter!!!".
Ahahah, l'excitation est telle que nous ne prêtons pas attention à cette remarque.

Depuis le port de Stravanger, nous décidons d'avancer. Nous ne pouvons pas faire autrement. Il est 00h35 et c'est parti!  Après une pause déjeuné a 1h du matin, avec hotdog-café-muffin-eau, nous embrayons vers le nord !

Petite pluie fine, pas un chat, pas un bruit, pas de boussole, pas de soleil pour se repérer, une signalisation très bof… Nous roulons jusqu'au nord, jusqu'au bac. 5h, nous nous endormons dans le bâtiment pour touriste, au chaud. 6h45 debout, pour embarquer vers l'île du dessus.

Le relief est devenu diffèrent. Ça tourne, ça monte, ça descend… le paysage devient lui aussi plus  intéressant…

Objectivement, le plat pays, c'est plutôt ennuyeux au bout d'un moment. Donc, c'est dans la joie et la bonne humeur que nous appuyons jusqu'à Finnås, au milieu de l'île encore au dessus.

Nous posons le campement à côté d'un petit port dans les fjords. Le kiff, le frais, l'humide…
Pffff. Nous savons qu'après demain, c'est repos. A Bergen.

Encore un Sunset en or. La petite route principale est un délice. Au loin, nous constatons que les montagnes sont encore enneigées… Après tout, c'est un peu frais, mais c'est la période ou la faune et la flore reprend de la vie…  Donc, nous ne pouvons que savourer ce plaisir.

Le silence n'existe pas dans cette nature ou l'homme n'est vraiment qu'en second plan.
Néanmoins, ce n'est rien comparé aux prochaines  semaines ou nous comptons bien nous octroyer quelques sessions contemplatives!!!

Tony et Hemult

Suivez l'avancement sur la carte.