121km, nous posons le campement après la traversée du Sognefjord.

Parti a 8h15 de Bergen, nous allons chercher les petites routes les plus à l'Ouest. Nous progressons lentement. Tout prend un niveau supérieur.

Les paysages, les joies, les rigolades mais aussi les côtes, les descentes, le froid, la petite pluie fine…

Nous sommes sans cesse sollicité.

La fin de journée fut le moment le plus dense.
Après une énorme descente qui nous bouffe nos freins… Nous arrivons à l'embarquement pour traverser le plus long Fjord de Norvège, le fameux Sognefjord. Le bateau ne nous attend pas, nous sommes congelé et mouillé. Il est 21h45, le prochain est à 1h15. Nous nous réfugions dans la cabane d'attente, nous prenons le temps de nous réchauffer puis nous lançons la cuisson des pates.

Rien que ça et nous avons juste le temps d'égoutter les pattes. Nous embarquons sur le dernier bateau. Nous sommes les seuls passagers à bord, avec le capitaine  et l'homme qui place les véhicules et qui encaisse les billets.

La luminosité est quasi nulle à cause du sale temps. La pluie rend le tout encore plus auster.
Le froid rajoute le petit plus, the cherry on the cake !!

Le gars qui nous fait embarquer est du type Norvégien, une montagne, une gueule de pirate.
L'ambiance est pesante.

Une fois nos montures rangées sur le pont, nous allons au chaud pour dévorer nos pates sans huile mais avec un peu de sel, nous avons du savoir vivre !!

Nous allons aussi chercher le fameux pirate pour payer notre traversée et là, celui-ci nous lance:
You go to Nordkapp?

Nous restons les yeux ronds sans rien dire.
Puis il nous dit:
So, it's free for you… You need money !

Et il nous laisse planté là comme deux couillons !

A la descente du bateau, 23h30, il n'y a rien. Juste un bâtiment sans étage qui sert de refuge pour ceux qui attendent les navettes bateaux… En journée!

Ce moment fut certainement celui le plus intense jusqu'a présent.
Nous sommes planté là dans le froid, seuls quelques lampadaires donnent un semblant d'éclairage mais surtout accentues l'effet pluie dans leurs faisceaux de lumière.

Nous regardons le navire s'éloigner dans la nuit. Ces bateaux vont vite. Ils reculent du ponton puis éteignent leurs lumière. C'est un film.

 

Nous voilà seul. Pas moyen de dormir en tente, il nous faut de la chaleur et surtout garder un maximum les tentes sèches. Toutes les portes du bâtiment sont fermées sauf celle des toilettes…

Nous posons le campement au sec dans les WC handicapés. 00h30 nous clôturons la journée 27, demain 6h nous décollerons pour planter la tente le soir à Florø au WestKapp !

Tony & Helmut

Suivez l'avancement sur la carte.